Aller au contenu principal
Retour aux nouvelles

Catherine Lavigne en mode numérique : L’esprit créatif à l’honneur

2017.03.08

Article conjointement publié sur Eristik Info à l'occasion de la Journée internationale des femmes.

De l’administration des affaires, au design graphique et à la sphère numérique, Catherine Lavigne a tracé son propre parcours pour trouver la formule parfaite répondant à ses propres valeurs et à sa soif de relever des défis stimulants. La chargée de projets chez l’agence Tink nous parle de conciliation famille-travail, de polyvalence et de l’univers numérique qu’elle côtoie.


Parlez-nous de votre parcours.

Catherine : J’ai un parcours atypique – mais aux domaines connectés et propres à mes passions. J’ai d’abord fait mes premiers pas au DEC en administration des affaires, puis j’ai pris le virage vers le BAC en design graphique, suivi de la maîtrise en design graphique à l’Université Laval. Ayant grandi avec un père artiste et graphiste, cette sphère a toujours suscité un grand intérêt pour moi!

C’est par la suite que j’ai orienté ma carrière comme chargée de projet Web. Je travaille dans le milieu depuis maintenant seize ans, et au sein de l’agence numérique Tink depuis un peu plus d’un an. Mon quotidien n’est jamais pareil, et c’est ce qui me stimule. Le poste de chargée de projet me permet de toucher à l’ensemble de mes intérêts, dont celui du numérique.

J’aime gérer des projets et diriger des équipes pluridisciplinaires. Étant leader de nature, c’est ce qui m’a orienté vers ce choix de carrière. C’est très valorisant de mettre en pratique divers apprentissages au quotidien.

Parlez-nous de votre arrivée chez Tink ainsi que du rôle que vous occupez présentement au sein de l’équipe.

Catherine : À la fin de mon congé de maternité, je souhaitais relever de nouveaux défis! Comme les chargé(e)s de projets sont très en demande sur le marché de l’emploi présentement, j’étais sélective. J’avais des contraintes familiales, et je souhaitais travailler parmi une organisation où il était possible de concilier la famille et le travail, tout en relevant des défis professionnels stimulants. Cela a été une des raisons pourquoi j’ai choisi Tink.

Pour ce qui est de mon rôle, je gère de grands projets numériques pour deux grands clients présentement : Desjardins Monetico et Brunet, auparavant j’ai aussi géré des projets pour la bannière Metro. Mes tâches me permettent de côtoyer plus 110 personnes au bureau de Montréal (dont 37 femmes), à travers nos différents départements (assurance qualité, stratégie et conception, développement, gestion de compte, ressources humaines, support et évolution, et bien plus!).

Qui est votre plus grande source d’inspiration et pourquoi?

Catherine : Les modèles sont parfois très près de nous. De mon côté, ma mère est une grande source d’inspiration. C’est une personne très impliquée et respectée par ses pairs, et qui a toujours travaillé très fort pour arriver à ses fins. Je m’inspire d’elle au quotidien.

Quel est votre accomplissement professionnel dont vous êtes le plus fière?

Catherine : J’ai eu la chance de travailler sur un grand projet de conception d’évolution pour Desjardins Monetico, et cette réalisation me rend très fière. Notre cliente a été impressionnée par la livraison du projet numérique et c’était un beau travail d’équipe avec mes collègues de la stratégie et conception. J’ai également été impliquée sur un grand projet avec Metro, on m’a souligné que diverses équipes avaient apprécié mon travail et mon implication, et que j’étais un facteur facilitateur à l’interne; cela fait toujours plaisir de recevoir de tels commentaires!

En tant que femme, quels sont les défis les plus marquants que vous avez rencontrés durant votre carrière? Comment les avez-vous surmontés?

Catherine : Au-delà d’un grand nombre de projets à gérer au niveau professionnel, la conciliation travail-famille est aussi un autre beau défi. Comme d’autres femmes, et également des hommes, je trouve qu’avoir un enfant est une belle responsabilité, et cela vient avec de nouveaux engagements.

Aussi, lorsque j’ai commencé en agence numérique, il y avait peu de femmes dans l’entreprise où j’étais. Mais au fil des années, de plus en plus de postes étaient occupés par des femmes. Je suis heureuse de voir de plus en plus de femmes dans ce secteur. Dans tous les cas, je n’ai jamais senti que j’étais différente au sein de mon équipe.

Je trouve que chaque chargé(e) de projet a ses forces et ses intérêts, et c’est important de prendre sa place selon son profil et d’être ouvert à l’apprentissage au quotidien. Par exemple, chez Tink les chargé(e)s de projets viennent de différents milieux de la création et des technologies. Je trouve que c’est une force d’équipe! Notre polyvalence fait en sorte que l’on apprend constamment tout en vulgarisant les aspects d’un projet.

En vous basant sur votre expérience personnelle, quel(s) conseil(s) donneriez-vous à une jeune professionnelle en début de carrière?

Catherine : 1 – Osez tracer votre propre parcours! Chaque expérience académique ou professionnelle pourra s’ajouter à vos connaissances, et peut-être monterez-vous la marche vers la gestion de projet par la suite. L’important c’est de faire ce que l’on aime.

2 – Outillez-vous pour apprendre constamment. Plusieurs formations existent pour la gestion de projet (formation PMP, Srum Master, etc.) Vous pourrez mettre en pratique vos apprentissages. Aussi, dans le milieu de la technologie, c’est primordial de suivre les évolutions. Assurez-vous d’être bien entouré dans votre équipe et d’être à l’affût de ces dernières évolutions!