Aller au contenu principal
Retour aux nouvelles
#Tink25 "C'est l'écoute de Tink et les qualités de ses Tinkers qui font que je suis ici depuis 15 ans""

#Tink25 "C'est l'écoute de Tink et les qualités de ses Tinkers qui font que je suis ici depuis 15 ans""

2021.02.11

Pour célébrer les 25 ans de Tink, nous vous proposons une série d’entretiens avec les employés qui ont grandi avec nous ces 10, 15 ou 20 dernières années, dans une industrie en constante mutation. Aujourd’hui nous rencontrons Philippe Girard, qui nous a rejoint en 2006 !

 « Je suis entré chez Tink en tant que développeur, je suis aujourd’hui directeur services-conseils » nous explique Philippe, qui fêtera ses 15 ans d’embauche cet été. « J’ai un baccalauréat en Math, et une maîtrise en informatique, j’ai donc à la base un profil technique et un esprit assez méthodique. Je suis directeur services-conseils depuis 2018, mais si quelqu’un m’avait dit il y a juste 4 ou 5 ans que j’allais avoir l’opportunité d’évoluer de cette manière, je ne l’aurais pas cru. »

Avant cette évolution, Philippe a eu l’opportunité de grandir avec Tink, alors que l’industrie du numérique en était à ses débuts lorsqu’il y a démarré: « J’avais déjà une belle expérience acquise dans une boîte de développement web à Lyon, en France, je suis rapidement devenu l’un des premiers analystes fonctionnels de l’entreprise. » Le rôle de Philippe consistait alors à faire le pont entre le client et les équipes de réalisation et de développement, pour s’assurer que tout le monde avait la même compréhension des besoins et des requis du projet. « C’était à l’époque beaucoup de spécifications et de descriptions fonctionnelles avant de démarrer le développement des pages web, on faisait les choses « en cascade ». 

Premier site transactionnel de Saint-Hubert, 2006

Quel est selon lui le principal facteur qui a accéléré la croissance de Tink ces 15 dernières années?  « L’industrie du web évolue constamment, et nous avec! La clientèle de Tink a toujours été très diversifiée, des assurances à la vente de poulet si je caricature un peu, et avec chaque domaine d’affaire venait des enjeux spécifiques. Mais je dirais que quand le transactionnel s’est démocratisé, nous avons commencé à voir notre façon de travailler changer. Les projets sont devenus plus dynamiques, certains enjeux ont pris de plus en plus de place, comme la sécurité des données ou des impératifs légaux propres à chaque client, et nous avons dû renforcer notre organisation interne. » De nouvelles embauches, plus de spécialisation des équipes, donc plus de gestion et de coordination ont ainsi fait grandir Philippe, et Tink! « Par exemple, face à l’évolution des technologies, nous avons basculé tranquillement vers la méthodologie agile, dont on parle tant aujourd’hui. Mais en l’adaptant à notre réalité. Certains vont dire qu’on ne l’est pas assez, d’autres qu’on l’est trop, mais pour moi, l’important est que nous avons toujours été capables d’intégrer de nouvelles façons de travailler et les technologies les plus récentes, tout en gardant notre exigence et notre rigueur dans l’exécution, autant en interne que chez le client.»

En 15 ans, Philippe a pu être le témoin des grands changements du numérique et ses conséquences dans les entreprises. Et si tout changement vient avec ses enjeux, ses contraintes et parfois ses frustrations, Philippe n’a jamais été déçu par son entreprise. « On a une chance énorme d’avoir des dirigeants très humains et accessibles, avec qui on peut discuter de tout, sans tabou. C’est l’écoute de Tink, et les qualités de ses Tinkers, qui font que je suis ici depuis 15 ans.» Sa nomination au poste de directeur services-conseils en est la meilleure illustration.

Outil de quotation en ligne pour Croix Bleue vers 2005-2006, sur lequel Philippe a travaillé

L’opportunité de changer de poste s’est en effet présentée d’elle-même à Philippe : « Suite à un départ dans l’entreprise, Jocelyn Couture, l’un des fondateurs de Tink, est venu discuter avec moi de mon ouverture à évoluer vers le conseil. Je commençais à m’interroger sur la suite à donner à ma carrière, mais je n’avais pas vraiment envisagé un tel virage. Après pas mal de réflexion, j’ai accepté de relever le défi. » Grâce à son expertise technique et sa grande maitrise des outils numériques, Philippe a pu aborder son nouveau rôle avec des forces certaines. « Il a quand même fallu que je travaille fort certaines notions avec lesquelles j’étais moins familier : la cybermétrie et l’utilisation de la donnée comme outil stratégique, l’application concrète des innovations technologiques chez le client, ou encore la complémentarité entre le marketing et la réalité numérique. ». 

Fort de la confiance que lui ont montrée les associés de Tink, et bien entouré par les équipes expertes et bienveillantes de Tink, Philippe n’a jamais regretté son choix. Et quand on lui demande ce dont il est le plus satisfait aujourd’hui, sa réponse est immédiate: « Je suis particulièrement fier des bonnes relations que j’entretiens avec mes clients. Mon objectif étant de porter leurs projets et leurs objectifs d’affaires le plus loin possible, il est important que l’on se parle de manière franche et transparente. C’est vraiment aligné avec mes valeurs personnelles. »  

Retrouvez également le témoignage d’André Gagnon, stratège numérique et architecte d’expérience, Tinkeur depuis 17 ans.

Quentin Delahaye
Quentin Delahaye
Conseiller marketing et communication
qdelahaye@tink.ca
T