Nouvelle

#Tink25 « Je suis entourée au quotidien d'une équipe d'experts, à la pointe dans leur domaine »

03 décembre 2020

Pour célébrer les 25 ans de Tink, nous vous proposons une série d’entretiens avec les employés qui ont grandi avec nous ces 5, 10, 15 ou 20 dernières années, dans une industrie en constante mutation. Aujourd’hui, Isabelle Lafetière, Tinkeuse depuis 18 ans!

 En 2002, on intégrait le site directement en design, tout était à la fois plus simple et plus complexe qu’aujourd’hui se souvient Isabelle, qui a débuté son aventure chez Tink en janvier 2002, en tant que designer intégratrice web. Avec un parcours en imprimé et en presse, la transition vers le web, à l’époque, pouvait se faire d’une manière bien différente d’aujourd’hui : Les choses étaient plus simples poursuit-elle, car on développait des images sous un seul format, une seule résolution, sans se soucier du responsive. Par contre on faisait tout à la main, de l’intégration au design des icônes .

En 18 ans, les enjeux des métiers du design web ont en effet bien changés. On n’y prête plus attention aujourd’hui confirme Isabelle, mais au début des années 2000, il y avait bien moins de contenus accessibles, que ce soit pour les photos ou pour les polices de caractères! .

Alors qu’aujourd’hui une image est un élément parmi d’autres du design d’un site, interchangeable à l’infini sur un Getty Image ou un Shutterstock, le choix d’un cliché était autrefois central dans le cahier des charges du client. Le processus de validation était plus impactant, les visuels étaient travaillés différemment, pour créer du relief ou des dégradés, et le coût d’une photo, produite par le client, par nous, ou achetée, était beaucoup plus important.

capture d'écran du site de BritRail en 2006
Site designé par Isabelle Lafetière pour Tink, 2006

En quelques années, Isabelle passe à la direction artistique, ce qui lui permet de travailler directement avec les clients :  J’aime rencontrer le client, travailler des idées, comprendre et traduire visuellement son besoin, ou même l’amener vers une solution qui n’avait pas été envisagée à la base. Car si Tink vient du technique, du développement d’interfaces web complexes, l’entreprise a toujours eu dans son ADN un volet conseil, essentiel pour guider les clients dans une industrie en constante évolution.

Cela implique pour les équipes, qu’elles soient techniques, créatives ou commerciales, de rester toujours au fait des dernières technologies ou pratiques du marché. Isabelle confirme : J’ai été pendant plusieurs années l’une des seules ressources créatives internes de l’entreprise, ce qui suffisait pour mener à bien les projets que nous travaillions. Au fil du temps, l'UX a pris de plus en plus de place dans la création web, et venait parfois prendre le dessus sur le design, l’UI. C’est à ce moment de sa carrière qu’Isabelle a pu compter sur la capacité d’adaptation et le sens de l’écoute de l’équipe dirigeante de Tink. Soutenue par ma gestionnaire, Emilie Valcourt, j’ai pu m’orienter vers un poste hybride, UX/UI. Ça a été un choix important pour moi, pour que mes compétences et mon expérience puissent continuer à rester pertinentes. Mais aussi dans mon rapport aux clients, car j’étais en capacité de jeter un regard global sur un projet, et pas uniquement à travers un point de vue artistique. Plus-value pour elle, mais aussi pour les clients, et donc, pour Tink.

capture d'écran du site de la caisse scolaire
Site de la Caisse scolaire Desjardins, l’un des derniers projets d’Isabelle

Si, à l’image d’Isabelle, l’entreprise peut compter sur de nombreux employés présents depuis 5, 10, 15, voire 20 ans, c’est parce que tous y trouvent encore leurs comptes. Personnellement, si je suis toujours chez Tink après 18 ans, c’est parce que je suis entourée au quotidien d’une équipe d’experts, à la pointe dans leur domaine. Nous avons la chance aussi d’avoir une entreprise à l’écoute, très humaine, à l’image des dirigeants d’ailleurs, toujours accessibles. Elle précise : En 18 ans, évidemment que je me suis parfois posée des questions sur la suite de ma carrière! Mais Tink est un endroit chaleureux, une entreprise qui a grandi avec son industrie, et a le souci de faire grandir ses employés avec elle. On y est toujours pris au sérieux, et ça, je sais que c’est précieux.

Retrouvez également le témoignage de Maude Laurin, directrice production numérique et support, qui a fêté ses 20 ans chez Tink.

Conseiller marketing et communication qdelahaye@tink.ca