News

Tink met en place son plan de retour volontaire au bureau

September 15, 2021

Mardi 7 septembre a marqué pour Tink le début du plan de retour volontaire au bureau. "Après un an et demi de pandémie, c'est un gros soulagement d'avoir la possibilité de revenir travailler aux bureaux de l'agence, de manière volontaire et en respectant l'ensemble des mesures recommandées par la Santé publique." précise Jessie Carpenter, Directrice des ressources humaines chez Tink et qui a piloté le plan de retour depuis le début de l'été. 
 

Une transition qui se prépare


Retour en mars 2020: en quelques jours, l'ensemble du Québec se retrouve confiné, face à la pandémie de Covid-19 qui progresse très rapidement. Chez Tink, afin de respecter les consignes du gouvernement, on demande aux employés de travailler de chez eux, pour quelques jours, quelques semaines au grand maximum pense-t-on alors. 


C'est finalement 18 mois plus tard qu'il devient enfin possible de revenir au bureau, après une année et demie très particulière, qui a grandement changé le rapport au monde du travail. Le retour au présentiel est donc un évènement qu'il a fallu anticiper. La démarche était claire dès le départ pour la direction: "Nous avons fait le choix de consulter l'ensemble de nos employés, confirme Jessie, afin d'avoir la vision la plus claire de ce que chacun et chacune envisageait pour ce retour au bureau, et d'agir en conséquence." 
 

Une consultation directe qui a façonné le plan de retour au bureau


Fin juin 2021, un questionnaire anonyme a donc été envoyé à l'ensemble des Tinkers, abordant de nombreuses interrogations et avis sur le télétravail et le retour en présentiel. Jessie nous résume les résultats: "Pour nos employés, le principal avantage du télétravail est le gain de temps, tandis que l'isolement représente son principal inconvénient. 71% des Tinkers souhaitent être au bureau au moins 2 jours par semaine, et leur principale préoccupation est l'adaptation des bureaux aux nouvelles normes de sécurité (zones de travail, espaces de convivialité, nouvelle manière d'organiser les rencontres)." 

Avantages_teletravail


Ces résultats en main, il a ensuite été plus facile de définir le cadre du retour au bureau, en gardant deux axes principaux en tête: souplesse et sécurité


"La souplesse, c'est qu'il n'y a pas de minimum ou maximum de jours de présence corporatif: chaque employé détermine ces points avec son gestionnaire, en fonction des besoins et des contextes spécifiques. Nous laissons aussi le matériel de télétravail aux employés les ayant emprunté pendant la pandémie, tout en aménageant les places au bureau avec les écrans, claviers et souris nécessaires. La sécurité, c'est un ensemble de mesures destinées à protéger au maximum nos employés: places dédiées, séparateurs en plexiglas entre les bureaux, nombreuses stations de désinfectant, signalisation claire sur le nombre de personnes pouvant occuper une salle de réunion, etc.. Nous respectons ainsi les mesures préconisées par la Santé publique."
 

inconvenients_teltravail


Une attention particulière a été portée aux employés qui ont rejoint les rangs de Tink pendant la pandémie, et qui n’ont jamais eu l'occasion de venir au bureau.

« De manière générale,  c'est le bien-être et l'équilibre de tous qui a été placé au centre des préoccupations de Tink pour ce retour au bureau. »

Jessie Carpenter, Directrice des ressources humaines

Tink remercie chaleureusement l'équipe qui a travaillé et mis en place les mesures de ce plan de retour au bureau!
 

Conseiller marketing et communication qdelahaye@tink.ca